Conférence organisée par l'Université du Temps Libre et présentée par Philippe Granarolo.

Si l’on en croit le grand Victor Hugo, le premier homme qui éprouva de la honte ne fut pas Adam, ni encore moins Ève, ce fut Caïn, devant le frère qu’il venait de tuer : « L’œil était dans la tombe et regardait Caïn ». La honte pose en effet un problème de regard, regard de soi sur soi, regard des autres sur soi. Nous montrerons qu’elle constitue paradoxalement un ciment irremplaçable pour tout groupe humain, avant d’examiner en quoi elle est peut-être le véritable moteur de nos parcours individuels.