Par l’Université du Temps Libre (UTL), présentée par Philippe Granarolo

Un premier problème que pose l’expression « Intelligence Artificielle » est le singulier du mot « Intelligence » dans cette formule.

Or l’intelligence n’a pas qu’une seule dimension, mais des centaines. La puissance de calcul et la prodigieuse rapidité de nos ordinateurs permettent de remplacer les hommes par des algorithmes dans des secteurs toujours plus nombreux.

Mais, rien n’autorise à affirmer que les ordinateurs seront bientôt en mesure de se perfectionner jusqu’à s’emballer, nous dépasser et devenir autonomes.

Entrée libre.