La réhabilitation du désir (Hobbes, Rousseau, Nietzsche) Platon, et à sa suite les Stoïciens comme les Épicuriens, condamnent le désir, qui serait animal et source de malheur. Il faut attendre le génial Hobbes, au XVIIe siècle, pour humaniser le désir et en faire une dimension essentiellement humaine. A la suite de Hobbes, Rousseau, puis Nietzsche, procéderont eux aussi, chacun à sa manière, à une réhabilitation du désir. (entrée libre)