Les moyens de traitement des palmiers contre les attaques du charançon rouge évoluent.

En total respect des règles phytosanitaires, un laboratoire espagnol, pays précurseur dans la recherche sur la protection des palmiers, a pu isoler un champignon, le Beauveria bassiana (s203). Celui-ci a la particularité de coloniser le charançon adulte et de se multiplier à l'intérieur comme à l'extérieur de celui-ci.

Le résultat est spectaculaire : le charançon explose comme un pop-corn. De surcroît, il contamine avant de disparaître, ses congénères adultes et larves.

Isabelle Pons, responsable Biocontrôle, accompagnée d'un spécialiste en traitement des arbres, sont intervenus hier après-midi sur le Phoenix Canariensis exceptionnel car possédant deux têtes (quelques cas seulement recensés dans le monde), situé sur la promenade de la plage du Casino.

A l'aide d'une perche télescopique, 500g de grains de riz ensemencés de spores de Beauveria ont été déversés au coeur des palmes. Les quelques grains tombés au sol ne sont pas dangereux pour les animaux domestiques.

Ce traitement doit être renouvelé tous les trois mois et revient à 25 euros par couronne.

Si, lors de vos promenades, vous entendez quelques "POP", c'est que le système fonctionne.