Rapport de la Chambre Régionale des Comptes : positif et encourageant

Le dernier rapport de la Chambre Régionale des Comptes consacré à Bandol datait de 2009 et portait sur la période 2001-2007 (mandat de François Barois).
Celui qui vient de paraître (ci-dessous) étudie la période 2013-2019.

L’administration peut se féliciter d’un rapport qui salue les efforts réalisés (rationalisation) dans un contexte de réduction des ressources (baisse des dotations de l’Etat et des revenus provenant du Casino) se traduisant par la maîtrise de dossiers essentiels, applaudis par la CRC :

- Maîtrise des finances de la ville (dont la masse salariale)
- Maîtrise d’un projet phare : le quai de Gaulle

La CRC prodigue évidemment conseils et recommandations, mais pousse surtout à poursuivre dans la même voie.

En matière d’urbanisme, si les objectifs de logements sociaux fixés par les lois SRU, Duflot et ELAN sont réaffirmés, la CRC reconnaît que l’urbanisation d’un si petit territoire est déjà largement réalisée.

De même pour le Casino, dans un contexte concurrentiel nouveau, la Chambre s’abstient de toute recommandation : la ville et l’exploitant poursuivent leurs négociations afin de préserver l’équilibre économique social et touristique de leurs relations.

Quant au port, la Chambre Régionale de Comptes a produit un autre rapport, spécifique (et sur la période 2013-2017) dont les conclusions critiques sont déjà prises en compte via une réorganisation qui est en marche depuis 2017 avec une équipe de direction totalement renouvelée.

La commune remercie tous les hommes et femmes engagés en son sein pour avoir contribué, sur la période étudiée, à un « assainissement rapide et spectaculaire de la situation financière » en maintenant la qualité du service public, et en permettant les investissements qui servent le développement harmonieux et raisonné de Bandol dans ce nouveau siècle.

Rapport de la ville

Rapport de la Sogeba