La DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) a, par un arrêté du 19 octobre 2018, retiré son arrêté du 23 juillet 2018 par lequel elle demandait à la commune une étude d’impact pour la réalisation des travaux de requalification du quai de Gaulle.

En effet, à la suite des éléments complémentaires apportés par la commune à l’appui de son recours gracieux, la DREAL considère que les engagements pris sont de nature à limiter l’impact du projet sur l’environnement. Soulignons que l’étude hydraulique complète qui a été réalisée permet de mieux appréhender le risque inondation et les mesures à prendre.

Sans aborder tous les aspects techniques du dossier, il convient de rappeler que le nouveau quai de Gaulle consiste notamment à supprimer 60% de l’enrobé existant et à augmenter la promenade piétonne de plus de 60% tout en maintenant l’intégralité de la superficie des terrasses des commerces.

Le nouveau quai de Gaulle, c’est aussi un accroissement de 60% de plantations d’arbres et d’arbustes, qui participeront au rafraîchissement de la ville et à sa biodiversité, et une augmentation de 40 % de la perméabilité des sols entre les espaces verts et les revêtements perméables, comme le platelage bois.

Les marchés publics seront notifiés la semaine prochaine aux attributaires et, une fois la période de préparation du chantier achevée, les travaux commenceront début décembre. Des informations complémentaires seront prochainement données concernant le phasage exact des travaux de la première tranche qui concernent la promenade du quai nord, côté commerces.

Le nouveau quai de Gaulle est bel et bien sur les rails.

 

Arrêté de la DREAL du 19/10/2018