Un citoyen européen qui réside en France a le droit de voter aux élections municipales et aux élections européennes à condition d'être inscrit sur les listes électorales françaises.
Pour que sa demande d'inscription soit acceptée, il doit avoir au moins 18 ans le jour de sa demande d'inscription.
Un électeur d'un autre État membre de l'Union européenne a seulement le droit de voter en France pour les et les élections municipales et les élections européennes.

Rappelons que la date limite pour accepter les inscriptions sur les listes électorales est le vendredi 7 février.

Les commissions de contrôle doivent se réunir entre le 20 et le 23 février. Dès le lendemain de la réunion, le maire doit afficher le tableau des inscriptions et radiations validé par la commission. Le 10 mars au plus tard devront également être affichées les inscriptions dérogatoires (déménagement pour motif professionnel, jeunes majeurs, etc.).
Cette commission se réunira le 20 février à 9h30 à Bandol en salle des mariages.

Les électeurs britanniques, le Brexit ayant lieu comme prévu le 31 janvier, seront automatiquement radiés des listes par l’Insee et ne pourront voter – ni être élus – le 15 mars. Le ministère de l’Intérieur a toutefois récemment rappelé que les conseillers municipaux britanniques peuvent continuer de siéger jusqu’aux élections.