Après avoir rassemblé l’ensemble des garanties nécessaires à la réussite de ce projet structurant pour la ville, le maire de Bandol vient de signer l’avant-projet et donne ainsi le coup d’envoi des futurs travaux de requalification du Quai de Gaulle.

Même si un léger retard a été pris sur le calendrier initial (début des travaux annoncés pour septembre 2018), les études complémentaires demandées, concernant notamment les questions hydrauliques et hydrologiques, étaient, de l’aveu même de l’expert, véritablement indispensables afin de constituer un ouvrage robuste, ambitieux et responsable pour les générations futures. Par ailleurs, l’étude de circulation présentée par un cabinet spécialisé a validé la faisabilité du projet en analysant toutes les girations et les zones d’attentes. Ses préconisations ont d’ailleurs été intégrées à la démarche globale pour une meilleure gestion des entrées de parkings et des zones de livraison.

Désormais, ce projet entre dans une phase administrative importante : le lancement de la procédure dite de « marché public ». Pour cela, un cahier des charges précis doit être établi pour alimenter le Dossier de Consultation des Entreprises (DCE), et ensuite, procéder à l’appel d’offre. Afin de garantir la liberté d'accès à la commande publique, l’égalité de traitement des candidats et la transparence, des délais légaux devront être observés, puis, une commission d’appel d’offre se réunira pour choisir les prestataires qui mèneront à bien cette entreprise. L’ensemble de cette procédure devrait déboucher sur une notification du marché pour la mi-octobre 2018. Selon ce calendrier, le premier coup de pioche serait donc donné dès le mois de novembre.

Le calendrier précis des travaux sera bien sûr connu à l’issue de la consultation des entreprises, mais, l’engagement initial pris par la municipalité pour arrêter les travaux de début mai à fin août reste ferme afin de préserver au mieux l’activité commerciale. En suivant ces contraintes, les travaux relatifs à la promenade du quai (face aux commerces) devraient ainsi être terminés en février 2020.

Par ailleurs, les travaux liés à l’entrée de ville (face au Casino) ne pourront être menés de façon simultanée avec le chantier de la promenade du quai. Selon le calendrier prévisionnel, et toujours dans l’objectif de préserver la saison estivale, ces travaux d’entrée de ville seraient par conséquent reportés à l’automne 2020.

Coté budget, suite aux études complémentaires réalisées, l’estimation financière a légèrement évolué, passant de 6,7 millions d’euros hors taxes, annoncés lors de la réunion publique de septembre 2017, à 6,9 millions d’euros hors taxes aujourd’hui. Cette estimation sera bien sûr affinée à la suite du choix des entreprises.

Rendez-vous sur quaidegaulle.fr