Télécharger le document 

 

Lors de la séance du 6 avril 2017, l’assemblée délibérante a adopté les comptes administratifs 2016 de la ville et de ses budgets annexes qui présentent les résultats comptables de l’exercice.

 

Des fondations budgétaires solides grâce à un plan drastique d'économies :

 

Les efforts de gestion entrepris depuis 2014 paient, et d’ailleurs les chiffres parlent d’eux-mêmes :

 

  • le taux d’épargne brute progresse et passe de 9,2% en 2015 à 13,77% en 2016 ;

 

 

 

 

  •  La capacité d’autofinancement passe de 2 038 390 € à 3 126 327 €. Cette capacité d’autofinancement permet à la Ville de réaliser ses travaux sans emprunter.

 

 

 

Les dépenses de fonctionnement ont baissé de 1,84% en 2016 par rapport à 2015 tandis que les recettes de fonctionnement, grâce notamment à une politique d'optimisation des ressources, ont augmenté de 3,05%.

 

Les dépenses à caractère général, quant à elles, baissent de 3,60 % en 2016.

 

Depuis 2014 c’est plus de 1,3 millions d’€ qui ont été économisés, soit plus de 13 points d’impôt.

 

Une masse salariale maîtrisée :

 

Alors que l'objectif affiché au budget primitif 2016 était de contenir l'augmentation des charges de personnel à 2% par rapport à 2015, le compte administratif fait ressortir une augmentation de seulement 1,78 % en 2016.

 

La maîtrise des effectifs constitue une priorité de la municipalité. Ainsi, entre le compte administratif de 2014 et celui de 2016, le nombre d’agents de la collectivité a été réduit de 10 titulaires. Pour atteindre ce résultat, l’opportunité de remplacer les agents quittant la collectivité est appréciée au cas par cas.

 

Les dépenses de personnel restent en dessous du niveau de 2014.

 

Cette maîtrise des dépenses couplée à un dynamisme des recettes permet d’obtenir des résultats très favorables dans un contexte contraint et incertain.

 

Une baisse de la dette :

 

La capacité de désendettement est de 2,5 années en 2016, contre 57 années en 2014 ! La ville continue de se désendetter et redevient solvable pour les banques.

 

En effet, avec le désendettement réalisé depuis 2014, les frais financiers ont diminué de 64 469 € sur la période, preuve de l’efficacité d’une démarche vertueuse.

 

Un bon niveau d'investissement :

 

La ville a un niveau d’investissement soutenu avec une progression du montant des travaux de 964 457 € (1 318 643 € en 2016 contre 354 185 € en 2015).

 

De nombreuses opérations ont été réalisées, notamment :

- la réfection de la place de la Liberté en partie basse en fin d’année 2016 (108 000 €),

- la création d’un stationnement pour le transport urbain à l’arrière de la Gare pour supprimer l’arrêt pleine voie (90 660 €),

- la réhabilitation de la maison du gardien au Parc du Canet (38 000 €),

- l’installation d’une climatisation réversible à l’école maternelle Octave Maurel (27 500 €),

- la réhabilitation de l’Hôtel de ville par la réfection complète du système de chauffage /climatisation, de l’électricité avec installation du Full Led, de réfection de sol et de plafonds suspendus ... (budget 77 000 € pour la partie travaux).

 

Il est essentiel de noter que ces résultats financiers sont le fruit d’une gestion rigoureuse dans la mesure où les taux d’imposition n’ont pas été augmentés en 2016.