Le Centre Communal d’Action Sociale anime une action générale de prévention et de développement social dans la Commune, en collaboration avec les institutions publique et privées.
Il gère notamment l’aide sociale légale : instruction des dossiers de demande, domiciliation des personnes sans domicile stable ayant un lien avec la Commune, analyse des besoins sociaux de l’ensemble de la population, et fournit une aide sociale facultative aux personnes âgées et personnes en difficulté : service d’aide à domicile, constitution de dossiers de demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), constitution de dossiers de RSA, demi-gratuité cantine scolaire, enregistrement des demandes de logements sociaux, etc. Le CCAS gère également la résidence autonomie « Les Acacias ».

Il s’agit d’un établissement public administratif, géré par un conseil d’administration.

Monsieur le Maire, en sa qualité de Président du CCAS, a souhaité que soit réalisé un audit de l'organisation et du fonctionnement du CCAS dans sa globalité.Cet audit visait à clarifier les pratiques en vigueur au sein du CCAS, vis-à- vis des usagers et partenaires externes, et vis-à-vis des agents, afin notamment de restaurer une relation confiance entre le CCAS et les professionnels de santé du territoire.

Plusieurs cabinets ont été sollicités et c’est finalement le cabinet Duranton qui a été retenu.

Des entretiens ont été menés avec les différentes équipes travaillant au sein du CCAS, ainsi qu’avec certains professionnels de santé et habitants de la résidence autonomie « Les Acacias ». Les conclusions de cet audit sont les suivantes :

-       Un CCAS tourné essentiellement vers les personnes âgées

-       Un personnel stable et  relativement âgé

-       Un engagement fort des agents au service des bénéficiaires

-       Des procédures encore insuffisamment formalisées

-       Une autonomie du CCAS par rapport à la Commune et ses inconvénients

-       Une qualité irrégulière des repas au sein de la résidence autonomie « Les Acacias »

-       Un rôle d’interface plutôt que décisionnel du CCAS dans la demande de logement social.

Plusieurs axes de progrès ont été identifiés :

-       Restaurer d’une relation de confiance entre le CCAS et les professionnels de santé

-       Créer les conditions d’une collaboration étroite entre les services supports de la Ville et le CCAS

-       La poursuite du travail engagé de formalisation des processus et procédures structurantes

-       La dynamisation de la résidence autonomie « Les Acacias »

-       Poursuivre le suivi informatisé des demandes de logement social.

Le CCAS et la Commune vont travailler sur ces axes de progrès et définir un plan d’actions.