L’office de tourisme de Bandol a perdu en 2013 son classement 3 étoiles et consécutivement le dossier de demande de classement de la ville en « station de tourisme » a été rejeté en avril 2015. A l’issue d’une longue procédure, Bandol vient d’obtenir par décret du 9 janvier 2018 son classement comme station de tourisme.

Classement « station de tourisme », un label de qualité

Ce classement est l’acte par lequel, les pouvoirs publics reconnaissent les efforts accomplis par une collectivité pour structurer une offre touristique adaptée et un accueil d’excellence. Il est attribué par décret pour une durée de douze ans et suppose le respect d’une cinquantaine de critères. En janvier 2016, seulement deux cents stations classées de tourisme étaient répertoriées sur le territoire national.

Un classement qui permet de conserver la compétence tourisme :

La récente réforme territoriale a opéré le transfert de la compétence « tourisme » aux intercommunalités depuis le 1erjanvier 2017 en lieu et place des communes membres. Seules, les stations classées de tourisme peuvent, à titre dérogatoire, conserver cette compétence.
L'obtention de ce classement permet donc de maintenir un office de tourisme distinct de l'office de tourisme intercommunal, de percevoir la taxe aux droits d’enregistrement ou à la taxe de publicité foncière, de bénéficier du taux réduit des droits de mutation et de maintenir le surclassement démographique de la ville.

Un long parcours sinueux

La commune de Bandol était classée station balnéaire depuis 1923. Suite à des évolutions législatives, cette notion de station balnéaire a disparu et les communes ont dû obtenir un nouveau classement équivalent : le classement en station de tourisme.
En 2013, l'office de tourisme de Bandol a perdu son classement 3 étoiles (équivalent de la catégorie I), ce qui a conduit au rejet de la demande de classement en avril 2015.Il donc fallu reprendre l’intégralité de la procédure, à savoir : transformation de l'office de tourisme en établissement industriel et commercial (EPIC), obtention de la marque « qualité tourisme », classement de l'office de tourisme en catégorie I, classement de la commune en commune touristique, puis classement en station de tourisme.
Ces différentes procédures ont été initiées en 2016 et ont abouti à l'obtention du classement en station de tourisme par décret du 9 janvier 2018.