Il reste sur les plages quelques amoncellements de posidonies, résidus des épisodes de largades que nous avons connus cet hiver. Ces feuilles mortes déposées sont garantes d'un site de baignade non pollué, et tout comme les rochers et les oursins, elles font partie intégrante du décor méditerranéen.

 

Pour mieux comprendre ce phénomène, quelques explications :

  • Ce sont des algues : Non

    Les posidonies sont des plantes marines à feuilles caduques. En automne, les feuilles tombent et se déposent sur le fond de la mer ou bien viennent s'échouer sur le littoral par gros temps.
  • C'est sale : Non

    Tout comme les feuilles mortes de nos forêts constituent la base de vie de tout un microcosme, les "banquettes" de posidonies abritent et protègent la faune littorale. De plus, la quantité déposée montre que les herbiers sont en bonne santé et donc que l'eau est de bonne qualité.
  • C'est inutile : Non

    Grâce aux banquettes formées, le littoral est protégé et les plages conservent leur sable naturel.
  • Il faut les enlever : Non

    Dans le cadre de la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature et par l’arrêté du 19 Juillet 1988 relatif à la liste des espèces végétales marines protégées : il est interdit "de détruire, de colporter, de mettre en vente, de vendre ou d’acheter et d’utiliser tout ou partie" de la plante.